Le Gilet pare-balles origine et utilité ?

C’est un équipement qui est utilisé pour protéger la personne qui le porte, plus précisément contre les balles provenant d‘arme à feu. (inutile d’en porter contre le poivre de Cayenne!)

Il protège principalement le haut du corps, c’est-à-dire le dos, le thorax et l’abdomen. Le gilet pare-balles a été conçu pour absorber l’impact du projectile, celui-ci vient se loger au travers des multiples couches de fibres. Leur principal constituant est le Kevlar.

Plusieurs couches de ce matériau sont assemblées les unes avec les autres. Il est très résistant et, de ce fait, il est aussi utilisé dans la construction des freins de voitures et dans la construction de navettes spatiales (Ariane).

Malgré cela, il y a tout de même la présence d’un hématome à l’endroit de l’impact.

Il n’y a que les balles très dures et très rapides qui sont capables de percer le Kevlar.

Si l’on souhaite un gilet protégeant contre des impacts plus forts (des balles de fusil par exemple), il suffit de rajouter des plaques de céramique ou de métal dans les endroits prévus à cet usage.

Mais il n’y a que les forces armées qui en portent. Les forces de police n’utilisent que de simples gilets.

Il y a quatre types de protection des gilets pare-balles, la classe IV comportant les gilets les plus résistants, c’est-à-dire résistants aux balles très dures et très rapides.

Seul inconvénient, ce sont les plus lourds.

D’où viennent les gilets pare-balles ?

Au départ, les premiers gilets étaient faits de lin et de soie. Ils servaient à arrêter les flèches grâce à un ensemble d’une trentaine de couches.

C’est aux États-Unis, durant la Première Guerre mondiale, que les premières armures voient le jour. Elles étaient constituées d’un ensemble de nickel, de chrome et d’acier, elles étaient de ce fait très lourdes (18kg) et peu pratiques. Quelques années plus tard une nouvelle armure a été créée.

Cette fois, elle ne pèse que 12kg, mais fait beaucoup trop de bruit, c’est un aspect assez contraignant.

À la même époque, un autre équipement a été réalisé. Celui-ci était fait de cuir et d’écailles d’acier. Il ne pèse que 5kg et est beaucoup plus pratique.

Au fur et à mesure que les années passèrent, les gilets se sont améliorés autant au niveau du poids qu’au niveau de la protection. C’est vers les années 1970 que l’on voit apparaître le Kevlar.

Aujourd’hui, de très nombreux modèles sont disponibles.

Certaines grandes firmes y voient déjà le gilet du futur. C’est une veste très flexible qui a été développée il y a très peu de temps et qui connait déjà un grand succès grâce à son côté pratique et à son poids de plus en plus léger.

Spécialiste du gilet pare balles à Montréal